• Nos interventions à l'international

     

    Une intervention à distance dans un camp de réfugiés à Samos

  • Contexte à Samos

     
    En 2020, l'association AASIA a fait un diagnostic de terrain sur les conditions de vie des habitants du camp de l'ile grecque de Samos, située à 2 kilomètres des côtes turques. Dans ce camp, près de 3300 personnes cohabitaient dans un des hotspots de la mer Egée.
     
    Ce diagnostic montre que les habitants y survivaient dans des conditions de vie dégradantes et indignes, à seulement quelques mètres du centre-ville de Vathy – principale ville de Samos. Les sorties dans le centre-ville liées à l’achat de produits de première nécessité et à des rendez-vous médicaux étaient tolérées mais tantôt restreintes à un mouvement par jour sous le contrôle de la police.
     
    Dès le mois de septembre 2020, l'épidémie de COVID-19 s’est déclarée dans le camp de Samos. Les conditions d’isolement des personnes contaminées par le virus étaient décrites comme indignes et inhumaines. Sans matelas ni médicament, les prise en charge ne respectaient pas les mesures préconisées par l’Organisation Mondiale de la Santé. Pire, elles augmenteraient le risque de dégradation de leur santé mentale et physique, et exacerberaient les sentiments de frustration et d’exclusion. Le reste du camp et de la jungle alentour ont été placés en confinement. Dans ces conditions, le sort de milliers de personnes forcées à cohabiter dans une telle promiscuité, la surpopulation du camp, la lenteur des démarches administratives, l'enchainement de catastrophes et la difficulté des parcours d'exil, ont été autant de facteurs pouvant entrainer un mal être psychologique. Le peu d’acteurs sur le terrain en capacité de les prendre en charge a encouragé AASIA a solliciter Terra Psy afin de monter un projet de soutien en santé mentale pour les populations exilées à Samos.
  • Un projet en stand-by

     

     

    De mars à septembre 2021, des psychologues de Terra Psy ont accompagné en visioconférence 24 patients, originaires de Gambie, RDC, Irak, Afghanistan, Togo et Sierra Leone. Les psychologues les ont reçus dans des entretiens en français, arabe et anglais.
     
    En septembre 2021, une grosse majorité des habitants ont été transférés vers le continent en prévision d’un déménagement du camp vers un autre camp fermé, financé par l’Union Européenne. En octobre, on estimait à environ 280 personnes le nombre d’habitants du nouveau camp. Les acteurs et ONG présentes sur place ont la capacité de faire toutes les prises en charge psychologiques et Terra Psy a pris la décision de mettre en pause le projet.
     
  • Nos autres actions et projets sur le terrain

     

     

     
     
     

    En Angola

     
    En 2019, deux psychologues de Terra Psy ont dispensé une formation d’une semaine aux travailleurs sociaux d'un centre d’hébergement pour enfants en situation de rue, le Centro Vivencia Feliz à Luanda en Angola. La formation portait sur les techniques d’écoute et la gestion des conflits, elle visait également à accompagner les professionnels à adapter leur posture et leurs pratiques pour mieux prendre en charge les conflits entre les jeunes, mais également entre les équipes et les jeunes.

    Au Mali

     
    Terra Psy - Psychologues Sans Frontières est intervenue au Mali dans un contexte de post-crise afin d'évaluer et de coordonner les réponses en santé mentale auprès des acteurs de santé et à destination des populations.
     
     
    La crise politique et sécuritaire qu’a connue le Mali a bouleversé la population malienne tout entière. L’ensemble des personnes vivant au Nord Mali ont été touchées et contraintes à un exode massif vers l’intérieur et l’extérieur du pays. Ce mouvement concerne notamment les femmes et les enfants dont les droits font l’objet de violations flagrantes depuis le début de l’occupation (violences physiques, viols individuels et collectifs). Le non-respect des droits fondamentaux a entraîné des répercussions physiques et psychologiques importantes sur les populations les plus vulnérables.
     
     
    Dans cette perspective, Terra Psy a élaboré en 2015 une action de coordination et de réponse en renforcement de compétences des ONG internationales présentes sur le terrain.
     
     
    Terra Psy a formé 15 agents de santé de l'AMSS (Association Malienne pour la survie au Sahel) en avril 2014 et 2015 pour l'AEN (Aide de l'Eglise Norvégienne) concernant la prise en charge psychosociale des victimes de violences basées sur le genre.
     
     
    Terra Psy a également apporté son expertise en accompagnant l'International Rescue Comittee, dans l’évaluation psychosociale et psychologique des populations concernées par le conflit dans le Nord Mali. Pour ce faire, elle a procédé à l'élaboration de protocoles d'intervention, d'outils d'évaluation psychosociale et d'une formation destinée aux professionnels afin qu'ils puissent intervenir plus efficacement auprès des populations.
    Tous Les Articles
    ×